Une vie dans des pages

jeudi 5 juin 2014

"Immondanités" Gilles Caillot




C'est du vrai Caillot, sans aucun doute !!!

4ème de couv'

Devant eux, sur plusieurs mètres carrés, une forêt de corps pétrifiés attend le retour de son boucher. Avant de partir, leur regard se porte sur le plus petit du lot. Un mètre trente maximum. Vu le squelette, il s'agit d'une fillette d'une dixaine d'années...
Le cannibalisme...
Une horreur absolue, mais une triste réalité. Massimo Zanetti et Anicet Chabrol, deux flics que tout sépare, vont mener l'enquête tambour battant.
La réalité est-elle encore pire que ce qu'ils viennent de découvrir ?
Des ennlèvements suspects, des indices qui les amènent dans le milieu de la prostitution et du sadomasochisme, un ethnologue à la mémoire défaillante. Le chemin qu'ils devront suivre s'apparente à une descente aux enfers, les plongeant dans la monstruosité de l'être humain depuis la nuit des temps.
En sortiront-ils indemnes ?

Mon avis

Ce livre est un véritable "page-turner" ! Une fois commencé on ne le lâche plus, je l'ai avalé en deux jours, comme souvent avec les livres de Gilles je l'avoue ;)

C'est toujours un plaisir de retrouver Massimo et Lucie, et une fois encore ils nous entraînent dans une enquête des plus sordides qui nous mène tout droit en enfer ! Tout y passe: prostitution, pédophilie (juste suggérée, heureusement, parce que là j'ai du mal), sadomasochisme, cannibalisme...

                          "-Ah, le cannibalisme ! Un vaste sujet..."

Mais le tout est mené d'une main de maître, la violence est mieux dosée que dans "L'ange du mal" et "Réminiscences", j'ai plutôt retrouvé l'ambiance de "Lignes de sang"... Cependant il est bon de les avoir tous lus pour connaitre à fond ce Massimo Zanetti auquel on finit inévitablement par s'attacher !

Le style de Gilles, qui n'appartient décidément qu'à lui et qu'on ne retrouve chez aucun autre auteur, est toujours aussi agréable à lire et fait de ce livre encore un petit bijou !

Ecriture fluide, chapitres courts, tous les ingrédients d'un thriller à dévorer (sans aucun jeu de mot déplacé bien sûr ;) )

Je me demande si on ne devrait par faire inscrire dans le prochain dictionnaire le verbe "cailloter" parce que c'est un plaisir de se jeter dans son enfer ! Et surtout, dans celui-ci, je n'ai pas pu retenir une petite larme, mais je ne vous en dis pas plus..
.

Merci Gilles pour la dédicace, depuis septembre 2013 il était temps que je le sorte de ma PAL ;) ("Les ailes arrachées des anges" est pour bientôt !)

5 commentaires:

  1. Bravo copinette on a les mêmes ressentis !!

    RépondreSupprimer
  2. pepita sonatine25 juin 2014 à 17:34

    Caillotons, Caillotons....c'est tellement bon !

    RépondreSupprimer
  3. super chronique copine. j'ai pleuré aussi. tout d'accord avec toi

    RépondreSupprimer

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)