Une vie dans des pages

samedi 4 avril 2015

"Leçons d'un tueur" Saul Black (Presses de la cité)



Un petit massacre en hors d'œuvre. Un plat de résistance bien croustillant. Et en dessert une farandole de monstruosités. Ça vous tente ? Sympa non le menu signé Saul Black ? Et là je vous garantis que c'est du lourd, du très lourd, tout ce que j'aime !!!
 
Une intrigue époustouflante...
 
"Repérer. Traquer. Tuer. Recommencer." Au moins on ne peut pas dire que la couverture ne nous prévient pas de ce qui nous attend... Et pour une fois elle n'est pas trompeuse, parce que tout y est ! Tous les codes du thriller parfait sont respectés ! On retrouve les vrais méchants, la flic paumée, l'agent du FBI un peu louche, et en trame de fond une histoire d'amour morte et renaissante. Je ne révélerai cependant, et volontairement, rien de l'intrigue, préférant vous laisser la découvrir... Je dirai juste qu'elle est à couper le souffle, ça file à vitesse grand V ! On tourne les pages sans s'en apercevoir et c'est un régal de chaque instant !
 
L'auteur ne ménage aucun de ses effets, il maintient ses lecteurs en haleine du début (et ce dès les premières pages) jusqu'à la toute dernière page ! Époustouflant dans l'horreur, dans le suspens, dans la descente aux enfers. Quand Linwood Barclay dit "Ne lisez pas ce texte. Aucun lecteur ne mérite d'être autant terrifié" il a entièrement raison , mais en même temps complètement tort: IL FAUT LE LIRE, enfin pour les amateurs du genre (comme moi) !
 
Une écriture "scénarisée"...
 
"Pourtant, elle refit surface malgré elle. Vit la scène sans la voir. Y crut sans y croire. Sut et refusa de savoir."
Cinq petites phrases qui reflètent à mon sens parfaitement l'esprit de ces "Leçons d'un tueur"...
 
Dans ce livre où la tension est à son comble, on oublie presque de respirer tant Saul Black nous livre un récit imagé, d'une intensité rarement égalée dans un thriller. Ses descriptions ne nous laissent aucun espoir, aucun répit et on ne peut que visualiser le côté horrifique de certaines scènes, des scènes qui ne sont pas sans rappeler les meilleurs films d'épouvante. Pas des films de série B, non non, je parle bien des meilleurs du genre ! Ceux qui vous font palpiter le cœur, qui provoquent en vous des montées d'adrénaline, des moments d'espoir suivis de moments de désespoir absolu. On se surprend à espérer que les victimes vont s'en sortir, mais, comme dans ces films d'horreur, on attend que la porte claque à l'arrivée du tueur... Cette petite part sombre (le côté obscur) du lecteur sera ravie par ce livre bluffant !
 
Un livre à lire donc...
 
Si vous avez réussi à me lire jusque là c'est que vous êtes faits pour ce livre, ou que ce livre est fait pour vous... Alors je vous le dis: FONCEZ !!!
 
Pour ma part je remercie mon libraire diabolique (j'ai nommé Christian) qui m'a "forcée" à acheter ce livre aux Quais du Polar (sous menace de séquestration dans sa cave...). Il a eu raison, il aurait été criminel pour moi de passer à côté de ce petit bijou du genre !!!






4ème de couv'
 
Katrina, Sarah, Angelica, Shyla, Yun-seo, Leah, Lisbeth... Sept femmes âgées de vingt-quatre à quarante ans. Sept femmes retrouvées mortes aux quatre coins des Etats-Unis. Violées, torturées, exécutées. L'oeuvre d'un homme ou de plusieurs ? Depuis trois ans, la police tourne en rond et n'a pour indices que d'étranges objets découverts dans les corps mutilés des victimes. Aujourd'hui, l'inspectrice à la Criminelle de San Francisco, Valerie Hart, sent qu'elle tient enfin une piste sérieuse. Mais il faudra faire vite, car la prochaine cible pourrait bien être une petite fille de dix ans piégée dans une cabane isolée du Colorado. Alors que ses vieux démons refont surface, Valerie se lance dans une course contre la montre... Saul Black signe un thriller implacable et nous plonge avec maestria dans l'horreur la plus totale. En sortirez-vous indemne ? " Ne lisez pas ce texte. Aucun lecteur ne mérite d'être autant terrifié. " Linwood Barclay


5 commentaires:

  1. Je suis dedans....pas dans le sous sol hein!!! Dans le livre hihihi! Il me reste 150 pages...et j'accroche à donf!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ne me surprend pas du tout ma Foumette ;)

      Supprimer
  2. Elle est top ta critique et donne une immense envie de lire ce livre :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci David ! Venant de toi ça me touche :)

      Supprimer
    2. C'est sincère et mérité ;)

      Supprimer

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)