Une vie dans des pages

mercredi 8 février 2017

"Un sac" Solène Bakowski (Milady)



Ce livre bouscule, dérange, chamboule tout sur son passage ! Glauque et violent à la fois, ce roman noir est également beau et magistral ! Une vraie révélation ! Et une question: qu'y a-t-il dans ce fameux sac ?

Sombre et déstabilisant...

Un père qui se suicide avant la naissance de son enfant. Une mère qui en perd la tête. Une veille femme qui décide de s'occuper de cette enfant mais pour son propre plaisir égocentrique. Avouez qu'avec un héritage pareil il y a de quoi être marquée au fer rouge pour le restant de sa vie !

C'est cette histoire tragique que nous dépeint Solène Bakowki dans un récit à la fois sombre et magnifique. Sombre parce que tout est glauque et triste. Magnifique parce que la plume est, à mon sens, une véritable révélation ! Une lecture déstabilisante à chaque instant tant les mots sont beaux et les faits sont laids, mais d'une laideur qui vous envoûte...

Un roman magistral pour une claque phénomènale !

Ce roman noir est une véritable petite pépite du genre. Je viens de le refermer et je suis littéralement chamboulée ! L'histoire de cette enfant devenue une jeune femme envers et contres tous, malgré elle même et les tourments de sa vie, est bouleversante. Une vie faite de violence, une vie triste, une vie sombre s'il en est, une vie comme on n'en souhaite pas même à son pire ennemi... Mais, malgré le côté dramatique de la chose, Ségolène Bakowski ne tombe jamais dans le pathos. Elle reste sobre avec des mots justes.

On vit avec Anna-Marie du début à la fin en prenant ses malheurs, ses errances, ses actes atroces (et il y en a !) en pleine figure sans jamais trouver cela larmoyant. On prend le tout, on digère (plus ou moins facilement) et on en redemande !

Une plume...

Le style de l'auteure est original et sa plume est magnifique, sublime même ! C'est d'ailleurs ce qui fait de ce roman une pépite ! Solène Bakowski joue avec les mots, les mêle dans une danse improbable et effrénée, ce qui donne au final un récit quasiment poétique. C'est subjuguant ! Cette histoire, qui aurait pu être banale dans le pathétique, devient rapidement une tragédie qui vous colle à la peau, qui vous expédie dans un océan d'émotions et de sentiments divers (angoisse et révolte étant les principaux).

Impossible donc de ressortir de ce livre totalement indemne ! Il vous marque au fer rouge ! On prend l'amour, la détresse, le désespoir de plein fouet et avec eux une claque phénoménale. L'atmosphère vous engloutit peu à peu et on ressort de là completement groggy !

À lire ! VRAIMENT !


Et comme j'avais envie d'embarquer ma copine Delphine, du blog Delph la bibliovore, dans la lecture de ce livre, je vous invite à découvrir son ressenti 😉

http://delphlabibliovore.blogspot.fr/2017/02/solene-bakowski-un-sac.html

Editeur: Milady (Janvier 2017)
288 pages
6€90

4ème de couv'

Oserez-vous regarder dans le sac ?
En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, un sac dans les bras qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’Affreuse Rouquine, la marginale.
Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil a pris en charge son éducation à l’insu du reste du monde, elle n'imaginait pas qu’elle abritait un monstre. Car la petite s’est mise à tuer. Un peu, d’abord, puis beaucoup.
Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle. Que fait-elle là, agenouillée en plein Paris, au milieu de la nuit ? Et que contient ce sac qui semble avoir tant d’importance ?
« Un véritable coup de cœur. Ou plutôt un coup de poignard. » Les lectures de Bibliophile

1 commentaire:

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)