Une vie dans des pages

dimanche 12 juin 2016

"Le coma des mortels" Maxime Chattam (Albin Michel)



Dire que ce livre est surprenant relève du doux euphémisme ! Je n'ai jamais rien lu de tel !!! Les avis sont partagés sur ce livre et je le conçois aisément tant il est déroutant. Me concernant je rentre dans la catégorie des gens qui ont aimé, apprécié, validé cette lecture...


Première impression...

Là c'est délicat ! Alors soyons cash et honnête ! J'ai refermé ce livre au bout de 30 pages et je suis passée à autre chose. Trop bizarre sans doute... Mais je suis d'une nature curieuse et la divergence d'opinions le concernant a provoqué une question: "Je continue dans le délire de l'auteur en le suivant jusqu'au bout de son délire (et au pire je m'ennuie à mourir) ou je jette l'éponge et je ne le reprends pas (mais je risque dans ce cas de passer à côté d'un truc énorme) ?"

Je suis là, en train de vous en parler, donc vous savez quelle option j'ai choisi ! Deux jours après l'avoir fermé je l'ai de nouveau ouvert et là je l'ai dévoré, contre toute attente... Je connaissais le Chattam que j'adore, l'auteur de thrillers énormissimes ! Eh bien j'ai simplement oublié ce que je savais et je suis partie dans la lecture d'un auteur inconnu, j'ai opté pour un regard neuf, et grand bien m'en a pris parce que j'ai pris une vraie claque !

Un livre totalement déjanté...

Pierre a décidé de changer de vie. Il plaque tout et recommence (qui n'en a jamais rêvé au moins une fois dans sa vie ? Lui il le fait !). Mais qui est Pierre ? Un homme maudit autour duquel les gens meurent dès qu'ils l'ont approché d'un peu trop près ?

En nous présentant la vie de Pierre on peut se demander si Chattam n'a pas complètement péter un plomb (je vous aurais prévenu !) mais en fait non, il nous livre simplement un roman hors norme, atypique, qui ne peut en aucun cas laisser indifférent ! C'est totalement déjanté, décalé. L'humour, souvent noir, parfois corrosif, m'a fait sourire (voire même rire, notamment lors d'une commande de pizza mémorable). Certaines scène, et le roman entier d'ailleurs, sont parfaitement improbables mais le kiffe est juste géant au final !

Un livre dans le "trop" permanent...

On peut le dire, Chattam a sorti ses gros sabots et l'artillerie lourde pour foncer allègrement dans le "trop" en permanence. Je qualifierais ce roman de "roman caricatural", l'auteur abuse de tout: de l'humour, des clichés, de l'amertume, mais on en retiendra une touche philosophique qui nous pousse en permanence à réfléchir sur nos rapports aux autres, notre place dans ce monde. Et ce n'est pas désagréable des fois de se remettre un peu en question...

Si on peut dire que ce "Coma des mortels" est totalement déjanté sur le fond, il faut également y attacher un pendant sur la forme: ça relève du génie ! Pour notre plus grand plaisir on assiste au délire d'un auteur qui joue à merveille avec les mots (maux ?) et c'est un pur moment de régal intense !

Osez et... Lisez le !!!


Edition: Albin Michel (juin 2016)
388 pages
21€90

4ème de couv'

Qui est Pierre ? Et d'ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre?Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ? Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui. Et rarement de mort naturelle.Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse. Un roman noir virtuose dont l'univers singulier n'est pas sans évoquer celui d'un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.

5 commentaires:

  1. Aaah que voilà un post que j'aime. Bien content de voir que n'ai pas été le seul sous le charme de ce bouquin atypique.

    RépondreSupprimer
  2. Aaah que voilà un post que j'aime. Bien content de voir que n'ai pas été le seul sous le charme de ce bouquin atypique.

    RépondreSupprimer
  3. Ma soeur adore Chattam. C'est le seul qu'elle n'ait pas aimé jusqu'à présent. Il est dans ma PAL. Je ne sais pas quand je vais l'en sortir... Je sais que les avis sont très différents d'une personne à l'autre.

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de le lire. Je suis très partagé sur ce roman. Je trouve que l'humour ne va pas à Chattam. Il est vrai qu'avec lui on s'attend à autre chose. En changeant le nom de l'auteur, on apprécierait peut-être plus l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'en effet on est en attente d'autre chose et il faut oublier que c'est du Chattam quand on l'ouvre...

      Supprimer

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)