Une vie dans des pages

dimanche 11 octobre 2015

"Sans pitié ni remords" Nicolas Lebel (Marabout)


 
Double avis sur ce livre, un invité de marque puisqu'on va bientôt le retrouver en librairie ! J'ai nommé le grand (enfin pas par la taille hein ^^) Noël Boudou !
 
Mon avis

Lebel... Un label sûr, un label qui monte ! Après "L'heure des fous" et "Le jour des morts" dans lesquels il avait déjà fait ses preuves, là il enfonce le clou !
 
Jacques Morel est mort. Merlicht perd un ami mais hérite d'un diamant brut ! Quant à ses collègues, ils doivent faire face à des "suicides" de personnes "mouillées" dans des vols d'œuvres d'art... Comment ces deux affaires ne seraient-elles pas liées ? Voilà pour le décor !
 
Un livre, des personnages...
 
Nicolas travaillait déjà très bien ses personnages, mais là on passe au cran supérieur ! Une réelle progression qui donne une profondeur au récit d'une qualité non négligeable ! On retrouve évidemment les personnages des précédents opus (avec Morel en moins, dommage mais il faut bien en sacrifier de temps en temps pour évoluer !), mais en plus il y a des "p'tits nouveaux" et c'est du tout bon !
 
Une démonstration à faire ? On a l'impression d'être dans un film ! Un véritable livre "scénarisé" qui nous livre le meilleur de l'auteur, le meilleur de ses personnages, et une histoire qui tient la route !
 
Un récit humoristique...
 
Ne vous y trompez pas, on est bien là dans un polar, mais un polar à la Lebel ! Un polar à l'image des précédents avec un humour souvent noir, toujours déjanté, et totalement addictif surtout ! Mais un Lebel qui a gagné en maturité, qui nous offre un roman plus abouti, plus sombre aussi et ça j'achèèèèèèèète !!!
 
Rempli d'anagramme (que je n'ai sans doute pas tous reconnus !), on se retrouve avec des personnages sur lesquels on met, volontairement ou non, des visages, ce n'est que du bonheur (certes quand il faut les imaginer morts c'est moins drôle, quoique... ^-^)! Et quand, en plus, on a l'impression de lire du Audiard alors là comment vous dire ? Eh bien d'une façon simple ! Un merveilleux moment assuré !
 
Une intrigue qui confirme le talent de l'auteur !
 
Les précédents opus étaient bons. Là on passe à l'étape supérieure (et je vous rassure, ce livre peut se lire comme un one shot !) car Nicolas a bien évolué dans son style et dans la construction de ses romans. Il nous livre un excellent polar bien fichu de A à Z. L'intrigue tient la route, le suspense est entretenu, bref, un régal à chaque page !
 
Jamais le rythme n'est mis de côté, impossible donc de s'ennuyer ! Une vraie réussite monsieur Lebel ! Continue sur ta lancée car on a un nouveau nom du polar français avec lequel il faudra compter !
 
Un troisième opus à côté duquel il serait dommage de passer ! La "Lebelisation" était en route, elle vient de prouver sa réelle existence !



L'avis de Noël Boudou, dit Nono ;-)
 
Bon je me lance moi aussi dans la chronique littéraire ! Comme je suis incapable de me rappeler de l'histoire du dernier bouquin que j'ai fini, je vais faire dans l'originalité en vous parlant du livre que je lis actuellement. Sans pitié ni remords de qui vous savez : Alors SPNR c'est un polar qu'il est vachement bien à lire, parce qu'il y a une enquête policière et des gens qui meurent dedans. L'auteur (qui vous savez) montre qu'en plus d'être drôle, il peut aussi être marrant. L'histoire ben c'est des gens qui meurent et des flics qui enquêtent mais pas que. Y a aussi des sentiments dedans le livre et les personnages ben, c'est les mêmes que dans les deux premiers de l'auteur (qui vous savez). La fin je peux pas encore vous dire si elle est bonne ou nulle, mais je pense qu'elle devrait être correcte parce que le début du livre il est bien alors y a pas de raison que l'auteur (qui vous savez) il ait foiré la fin.
 
Bon, ben la fin du SPNR de l'auteur qu'il ne faut pas nommer elle est hachement bien, y a du suspens dedans et elle est complètement en rapport avec le début de l'histoire ce qui est super balèze de la part de l'auteur (qui vous savez), en gros j'ai kiffé, encore, le roman de qui vous savez. Et ça c'est cool, de kiffer un livre qu'on aime bien non ?


Editions: Marabout (Août 2015)
384 pages
19€90



4ème de couv'
 
9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d'un notaire qui lui remet, comme « héritage », une enveloppe contenant un diamant brut. Il s'agit de l'un des yeux d'une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la « Police de l'Art ». Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l'apparent suicide d'un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d'une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux « suicidés » avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.

1 commentaire:

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)