Une vie dans des pages

mardi 8 septembre 2015

"Lontano" Jean-Christophe Grangé (Albin Michel)



Trois ans que vous attendez (comme moi) la sortie du nouveau Grangé ? Eh bien le voici enfin ! Il peut rejoindre votre bibliothèque pour un (long) moment de lecture ! Quasiment 800 pages, rien que ça ! Mais avec l'auteur on n'est pas étonné...
 
Une construction intéressante...
 
Ce n'est pas une mais deux histoires qui vous attendent avec "Lontano". Celle de "l'Homme-Clou", un tueur en série effrayant, et celle de la famille Morvan, une famille totalement hors normes dans laquelle chacun des membres cache ses démons dans un placard, parfois même ses assassins sous le lit... Il y a le père, flic imbuvable et manipulateur ! Il y a la mère, soumise... ou pas ! Et il y a les trois enfants: une fille rebelle, un fils camé, et un flic mal dans sa peau ! Bref, une famille pas tout à fait comme les autres...
 
Par une construction à tiroir on retrouve donc un parallèle intéressant entre ces deux histoires qui se recoupent finalement très bien, tout s'imbrique à merveille pour livrer un roman intéressant. Les aventures des Morvan se lient parfaitement avec l'intrigue du tueur machiavélique, Grangé tisse une trame de haute voltige entre les deux histoires et s'en sort plutôt bien !

Une intrigue sympa et gore à souhait...

"L'Homme-Clou"... Sympa comme surnom pour un tueur en série ! Surtout quand on voit à quoi ressemblent ses victimes une fois qu'il a fini de "s'en occuper" ! Un petit côté gore et glauque qui ne pouvait que me captiver !
 
Sur le plan de l'intrigue pure et dure le lecteur ne peut donc que ressortir satisfait. On retrouve bien la plume de l'auteur avec le côté sorcellerie africaine qui est passionnant, le mélange intrigue policière et politique qui se marie assez bien, et les scandales financiers qui... malheureusement n'apportent rien à l'histoire ! Il y a du rythme et, pour les amateurs de thrillers, les meurtres sont bien "croustillants" et l'enquête est faite de rebondissements jusqu'au retournement final ! Une balade entre la France, le Congo et la Belgique, qui ravira les âmes pas trop sensibles !

Mais c'est long...

Cependant, parce qu'il y a un mais, JC Grangé se perd parfois un peu dans des descriptions lourdes et souvent inutiles. A vouloir faire bien on fait parfois trop, et là il y a clairement du trop ! Ce qui est dommage car, grâce à des chapitres courts qui caractérisent bien l'auteur, on aurait pu avoir un véritable page-turner, mais ce rythme est cassé, haché, par un trop grand soucis du détail. Dommage...
 
Les personnages quant à eux, bien que très forts et à la psychologie fouillée, sont parfois un peu trop caricaturés. Dommage aussi...

Une fin qui n'en n'est pas une...

Malgré ces quelques bémols, il n'en reste pas moins que je suis restée sur ma faim et que j'attendrai donc avec impatience la suite de ce roman, prévue aux éditions Albin Michel courant du premier trimestre 2016. Une aventure qui, comme l'a déjà expliqué l'auteur, se situera en grande partie en terre africaine, zone de prédilection de "l'Homme-Clou" ! Un Grangé qui devrait donc nous faire voyager un peu plus...
 
Pour rester et finir sur "Lontano", je ressors de ce livre avec un sentiment ambiguë: sceptique et enchantée ! Antinomique me direz-vous ? Oui, clairement ! Mais cela s'explique parfaitement: sceptique parce que trop long (trop détaillé en fait) mais enchantée parce que l'intrigue tient bien la route ! Elle est bonne, et aurait été très bonne avec une bonne centaine de pages en moins. Un pavé donc qui aurait pu être allégé et qui n'en aurait été que meilleur !



Editions: Albin Michel (9 septembre 2015)
800 pages
24,90€


4ème de couv'

Le père est le premier flic de France.
Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers.
La petite soeur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes.
Sur fond d intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons.
Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

9 commentaires:

  1. Il devrait bientôt arriver chez moi et ce sera mon premier Grangé. J'espère donc apprécier ma lecture. Merci pour ton avis en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne t'aurais pas conseillé de commencer par celui-ci ! Mais plutôt par "La ligne noire", "Le concile de pierre" ou carrément "Les rivières pourpres" ;) Mais bonne lecture à toi !!!

      Supprimer
  2. il est dans ma ligne de mire, un bail que je n'ai pas lu un Grangé !!! Un bail aussi que je ne t'ai pas fait un smouick! alors SMOUICK !

    RépondreSupprimer
  3. JC Grangé sera en dédicace mercredi 16 septembre à 18h30 à la Librairie Albin Michel du boulevard Saint-Germain à Paris (vu sur le facebook librairiealbinmichelparis)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage je suis trop loin.... Mais merci pour l'info ! :-)

      Supprimer
  4. Valente M-Christine8 janvier 2016 à 18:28

    Assez fidèle lectrice de Jean Christophe Grangé j'ai bien aimé le dernier roman Lontano... Mais pourquoi écrire une énorme erreur à la dernière page : "31 avril" cela affaiblit l'ensemble comment une coquille pareille peut-elle passer les corrections ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas correctrice donc je ne peux répondre à cette question, mais je ne vois pas trop malgré tout en quoi un jour de trop affaiblirait me livre ;-) ;-) ;-)

      Supprimer
    2. Je suis bien d'accord ! J'ai cherché si il y avait une subtilité qui m'échappait...mais je pense plutôt à une superbe "coquille" ! Effectivement, ça casse l'ambiance. Sinon, on n'a lu des meilleurs ouvrages de Grangé. Cordialement.

      Supprimer

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)