Une vie dans des pages

samedi 14 octobre 2017

« Entre deux mondes » Olivier Norek (Michel Lafon)





Quand un auteur est là où on ne l’attend pas du tout ça peut surprendre au départ, voire être un peu déstabilisant, mais en l’occurrence ça donne le cri du cœur suivant: « WAOUHHH LE TRUC DE MALADE !!! PAYE TA CLAQUE DANS TA TRONCHE !!! ». Désolée, j’avais prévenu que c’était le cri du cœur, celui (mot pour mot) que j’ai eu en refermant ce livre. À l’instant.

Norek c’est avant tout... Ah ben non ! Pas là !!!

Norek je ne le voyais que comme le flic issu du 9-3, écrivant sur le 9-3 et comme le « papa » de Victor Coste. Uniquement. Norek c’est une ambiance de banlieue, une équipe de flics bien trempés et des chats (non pardon, là je m’égare !). Eh bien non, Norek c’est également autre chose ! Ce mec il a un cœur gros comme ça (impossible autrement vu ce que je viens de lire !), une imagination débordante (qui colle si bien au réel), et une puissance d'écriture « méga astronomique » (ouais astronomique ce n’était pas assez fort !). Il signe ici un roman hors norme qui va laisser une trace indélébile dans mon cœur parce que ce dernier vient d’être mis à rude épreuve et pourtant il a aimé ! Très très fort !

Loin du thriller, voire même loin du polar (dont finalement il n’a que la construction et le suspense, avec cependant un petit bout d’enquête en toile de fond),  ce roman (roman noir quand même hein !) est avant tout une splendide et remarquable mise au point humaine et humaniste. Un rappel (jamais inutile) que l’Homme reste un Homme et ce quelles que soient les épreuves qu’il doit affronter...

Du 9-3 à la Jungle de Calais...

Dans cet opus on oublie le 9-3. Direction Calais et sa « fameuse » Jungle. Adieu l’enfer des banlieues, bonjour l’enfer de la Jungle de Calais, de la vie des migrants... Vous venez de le comprendre, l’auteur a touché du doigt un sujet d'actualité, sensible s’il en est, et croyez-moi il s’en sort avec brio ! On ne sort pas les violons, on ne tombe jamais dans le pathos et c’est extrêmement bien écrit. Que demander de plus ?

La vie des migrants était pour moi une notion bien floue, une question que je ne m’étais jamais vraiment posée (parce que dérangeante ? Sûrement, je l’avoue). Cette réalité on la voit souvent à travers le prisme (déformant) des médias. Olivier Norek met une grosse dose d’humanité dans le sujet  et, à travers cette histoire, en ôte le côté abstrait. Sans pour autant être larmoyant, il fait preuve d’une sensibilité touchante, émouvante. Sans conteste la grande force de son roman d’ailleurs !

C’est dur, terrifiant, émouvant, beau et triste à la fois. Ce doigt mis sur la détresse humaine et ses sentiments m’a bouleversée. Je ressors de ce livre chamboulée et quelque part un peu différente. Merci pour cela Monsieur Norek !

Un livre fort ! Effet « coup de poing dans ta tronche »

Quand il parle du 9-3 on sait que l’auteur sait de quoi il parle. Il en sort ! Mais en choisissant la Jungle de Calais il s’est attaqué à un sacré sujet « peau de banane ».  Ne pas tomber dans le pathos et écrire un livre crédible n’était pas chose aisée. Il a relevé le défi et l’a réussi haut la main. Très documenté le récit est à la fois riche et abouti. Prenant sur le plan émotionnel, il est également passionnant (et effrayant) sur le plan culturel... Beaucoup de choses restent en suspend et méritent un moment de réflexion (mais cela sera en fonction de la sensibilité de chacun, l’auteur n’imposant rien).

Que dire des personnages ?  Juste qu’ils sont parfaits et criants de vérité. Au final vous ne retiendrez certainement que Adam et Kilani, cet homme et cet enfant issus de pays differents, que la fatalité réunit dans la « Jungle » mais ce sont eux les personnages forts. À travers eux c’est un véritable shoot d’empathie qu’on prend dans la figure et que c’est carrément jubilatoire (et perturbant). Je viens de refermer « Entre deux mondes », cet avis je l’écris à chaud, mais je suis CERTAINE d’une chose: Adam et Kilani seront présents à jamais dans ma tête et dans mon cœur !

Foncez sur ce livre ! C’est une bombe, une pépite comme j’en ai rarement lu !


Editions: Michel Lafon (octobre 2017)
413 pages
19€95


4ème de couv'

~~Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences. 
~~Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, OLIVIER NOREK est l'auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de nombreux prix littéraires. Après Code 93, Territoires et Surtensions, il nous invite dans un monde Entre deux mondes que nul ne peut imaginer, où se rencontrent deux inspecteurs que tout semble opposer et qui devront unir leurs forces pour sauver un enfant. 

5 commentaires:

  1. Toi aussi, tu as été conquise par ce bouquin. Traiter un sujet aussi difficile avec autant d'humanité n'était pas chose aisée, et il s'en est fort bien sorti.
    Du grand art...

    RépondreSupprimer
  2. Un livre impossible à oublier pour moi aussi. Exceptionnel !

    RépondreSupprimer

Pour échanger quoi de mieux que de commenter ? Alors à vous de jouer ;)